TUAC Papers

ej

Printable Version


TUAC STATEMENT TO OECD EMPLOYMENT, LABOUR AND SOCIAL AFFAIRS MINISTERS/ DÉCLARATION DU TUAC AUX MINISTRES DE L’EMPLOI, DU TRAVAIL ET DES AFFAIRES SOCIALES DE L’OCDE
15 JANUARY 2016

11/01/2016

Downloads

  • 1601t_elspdf
  • 1601t_els-frpdf

OECD Labour and Employment Ministers are meeting at a critical moment of stalled economic growth in most OECD countries, raising the prospect of unemployment, which is already at an unacceptably high and is rising further, especially for young people (http://www.oecd.org/employment/ministerial/ ). There is mounting social unrest as citizens in many affected countries face increasing economic insecurity and as a result have lost trust in the ability of political and economic elites to resolve long-standing problems. The gap between rich and poor is at its highest level since 30 years, while real household incomes fell substantially in countries hit hardest by the economic and financial crisis since 2008. In addition, government strategies and future OECD work should address other emerging trends including technological, climate and demographic changes through the development of longer-term strategies and whole-of-government approaches to manage their social and employment impacts.

The TUAC statement calls on the OECD and the Labour Ministers to revise the 2006 Jobs Strategy ( http://www.oecd.org/els/emp/boostingjobsandincomestheoecdjobsstrategy.htm), to address current labour market challenges and to focus on
  • The continuing jobs crisis that calls for urgent action to create decent jobs and reduce income inequality
  • The "Future of Work" by developing a modern OECD Jobs Strategy and addressing labour market challenges resulting from climate change and the digitisation of economies
  • The social dimension of global labour markets including the effective enforcement of international standards on Fundamental Principles and Rights at Work.
The TUAC statement to OECD Labour Ministers outlines specific action points under these three sections. It can be downloaded at the right hand side.


La réunion des ministres du Travail et de l’Emploi de l’OCDE intervient à un moment critique. La croissance économique est au point mort dans la plupart des pays de l’OCDE avec un taux de chômage qui a déjà atteint des niveaux élevés et inacceptables et qui continue d’augmenter, en particulier chez les jeunes (http://www.oecd.org/employment/ministerial/ ). L’agitation sociale s’accroît. Dans de nombreux pays affectés par cette situation, les citoyens sont confrontés à l’insécurité économique croissante et, de ce fait, ne croient plus en la capacité des élites politiques et économiques à résoudre les problèmes qui se posent pourtant depuis bien longtemps. En trente ans , l’écart entre les riches et les pauvres n’a jamais été aussi important tandis que les revenus réels des ménages ont fortement chuté dans les pays les plus touchés par la crise économique et financière depuis 2008. De surcroit, l’action gouvernementale, et par là-même les futurs travaux de l’OCDE, devront tenir compte de nouveaux défis à venir, en particulier les changements technologique, climatique et démographique, dont la gestion des conséquences sociales et des effets sur l’emploi nécessite des stratégies à plus long terme mobilisant l’ensemble des moyens de l’État.

La déclaration du TUAC appelle l’OCDE et les ministres de l’emploi à réviser la Stratégie pour l'emploi datant de 2006 ( http://www.oecd.org/els/emp/boostingjobsandincomestheoecdjobsstrategy.htm ), à relever les défis du marché du travail actuels et à porter toute l’attention nécessaire à:
  • La crise de l'emploi qui perdure et qui nécessite d’agir sans délai pour créer des emplois décents et réduire les inégalités de revenus
  • « L’avenir du travail » en développant une stratégie moderne OCDE pour l'emploi et en relevant les défis liés au changement climatique et à l’économie numérique
  • La dimension sociale du marché international du travail dont l'application effective des normes internationales portant sur les principes et droits fondamentaux au travail.
La déclaration du TUAC aux ministres du Travail de l'OCDE propose des actions spécifiques pour chacun de ces trois enjeux. Elle peut être téléchargé sur le côté droit de cette page .